PARTENAIRES ET SOUTIENS FINANCIERS

L'A2ii a été créé en 2009 grâce à un partenariat entre l’AICA et plusieurs agences de développement (BMZ, CGAP, OIT, FinMark Trust et FENU). Le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas (DGIS) est devenu un partenaire et un soutien financier essentiel en 2011. D'autres partenaires fournissent également un financement et un soutien aux activités de l'A2ii. Le Secrétariat de l'A2ii est hébergé par la GIZ pour le compte du BMZ.

Partenaires fondateurs de l’A2ii:

Association internationale des contrôleurs d’assurance

L’Association internationale des contrôleurs d’assurance (AICA) est une organisation internationale créée en 1994 pour permettre aux autorités de réglementation et de contrôle de l’assurance de coopérer pour contribuer à l’amélioration de la réglementation et de la surveillance du secteur de l’assurance au plan national et international, de façon à garantir l’efficience, l’équité, la sécurité et la stabilité des marchés d’assurance au bénéfice et pour la protection des assurés. Aujourd'hui, l'AICA représente les régulateurs et contrôleurs d'assurance de plus de 200 juridictions dans près de 140 pays. Ses objectifs sont les suivants :

  • promouvoir l’efficacité et la cohérence internationale de la supervision du secteur de l'assurance afin de développer et de maintenir des marchés d'assurance équitables, sûrs et stables au bénéfice et pour la protection des assurés ; et
  • contribuer à la stabilité financière internationale.

Pour plus d’information, voir www.iaisweb.org.

 

CGAP

Le CGAP est un centre indépendant de recherche et d’élaboration de politiques dédié à la promotion de l'accès des populations pauvres aux services financiers. Il est soutenu par plus de 30 agences de développement et fondations privées qui ont pour mission commune la réduction de la pauvreté. Hébergé par la Banque mondiale, le CGAP fournit des informations sur le marché, promeut des normes, développe des solutions innovantes et offre des services de conseil aux gouvernements, aux prestataires de microfinance, aux bailleurs de fonds et aux investisseurs. Pour plus d'informations, voir www.cgap.org.

BMZ

Fondé en 1961, le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) conçoit la politique allemande de développement comme une politique structurelle et une politique de paix globale qui vise à résoudre les crises et les conflits de manière pacifique, en s'assurant que les ressources limitées sont plus équitablement partagées et que l’environnement est préservé pour les générations futures et pour réduire la pauvreté dans le monde. Le BMZ élabore les lignes directrices et les concepts fondamentaux de la politique de développement du gouvernement allemand. Il définit les stratégies de coopération au développement à long terme ainsi que les règles encadrant leur mise en œuvre. Le BMZ coopère avec les autres agences de développement au niveau international et avec les organisations non gouvernementales, et ses activités sont guidées par les Objectifs du Millénaire pour le développement définis par les Nations unies. Le BMZ charge des agences d'exécution allemandes de projets à mettre en œuvre dans un certain nombre de pays et assure un suivi des résultats de leurs activités. Pour plus d'informations, voir www.bmz.de.

FinMark Trust

FinMark Trust a été créé en mars 2002 grâce au financement du Département du développement international du Royaume-Uni (DFID). FinMark Trust est une fiducie indépendante dont l'activité est contrôlée par cinq mandataires situés en Afrique australe. Sa mission consiste à promouvoir la participation des pauvres aux marchés en Afrique. L’organisation mène des recherches pour identifier les contraintes systémiques qui empêchent les marchés financiers de toucher les consommateurs pauvres et préconise des changements sur la base des résultats de ses recherches. FinMark Trust a ainsi un rôle de catalyseur dans la mesure où il s’efforce d’initier des processus de changement qui mènent à terme au développement de systèmes financiers accessibles qui peuvent bénéficier aux consommateurs pauvres. Pour plus d'informations, voir www.finmark.org.za.

OIT

L'Organisation internationale du travail (OIT) est une agence des Nations unies qui s'emploie à promouvoir l’offre d’emplois décents et productifs aux femmes et aux hommes dans de bonnes conditions de liberté, d'équité, de sécurité et de dignité humaine. Ses principaux objectifs sont de promouvoir les droits au travail, d'encourager les emplois décents, d'améliorer la protection sociale et de renforcer le dialogue dans la gestion des problèmes liés au travail. L'intérêt de l'OIT pour la micro-assurance est double. D'une part, la micro-assurance offre le moyen d’étendre la protection sociale aux populations exclues, comme les travailleurs de l'économie informelle. D'autre part, l'OIT se préoccupe des effets sociaux des conditions du marché financier, qui exclut souvent les travailleurs pauvres qui n'ont que leur main-d'œuvre pour tout capital. Pour l'OIT, la micro-assurance permet donc d’améliorer l'accès à la protection sociale et de favoriser la mise en place de marchés d'assurance inclusifs. Pour plus d'informations, voir www.ilo.org.

FENU

Le FENU est l'agence d'investissement des Nations unies pour les 48 pays les moins avancés du monde. Il cherche à créer de nouvelles opportunités pour les pauvres et leurs petites entreprises en développant l'accès à la microfinance et au capital d'investissement. Les programmes du FENU contribuent à émanciper les femmes et sont conçus pour catalyser les flux de capitaux importants du secteur privé, des gouvernements nationaux et des partenaires de développement dans le but d’optimiser leur impact sur les OMD. Pour plus d'informations, voir www.uncdf.org.